M. Guy Cormier élu à la tête du Mouvement Desjardins

Accueil Nouvelles M. Guy Cormier élu à la tête du Mouvement Desjardins

19 Mars 2016 Publications officielles

M. Cormier a été élu lors d’une assemblée extraordinaire, à Lévis, à la suite du vote des 256 membres du collège électoral composé de dirigeants des caisses Desjardins provenant de toutes les régions du Québec ainsi que de l’Ontario.  Il succède à Mme Monique F. Leroux, qui occupe ce poste depuis 2008. M. Cormier entrera officiellement en fonction au terme des assemblées générales annuelles du Mouvement Desjardins, le 9 avril prochain, pour un premier mandat de 4 ans.

CI-DESSOUS  -  ARTICLE DE RADIO-CANADA 

Il l'a emporté au premier tour contre Daniel Paillé et Robert Ouellette au terme d'un vote à huis clos par une assemblée extraordinaire de 256 délégués, au siège social de la coopérative, à Lévis.

Issu de la base, employé de l'institution depuis 1992, il a balayé les critiques récentes voulant que Desjardins s'éloigne de se origines et est en train de devenir comme une banque.

« J'ai commencé dans une caisse, j'ai grandi dans le mouvement coopératif, je suis à même de savoir que Desjardins ne s'éloigne pas de ses membres, a-t-il déclaré dans une conférence de presse après son élection. (...) Desjardins est l'institution la plus présente sur le territoire, la plus accessible. C'est sûr que la société évolue, que les canaux pour rejoindre les gens évoluent, mais je suis profondément convaincu que Desjardins est loin d'être une banque. »

Guy Cormier est actuellement premier vice-président du réseau des caisses et des services aux particuliers. Il a été directeur de comptes Entreprises, directeur général de plusieurs caisses avant d'assumer le poste de vice-président Finances, Réseau des caisses, de 2009 à 2012.

Un style qui vient de la base du mouvement

Il a expliqué en quoi son style allait différer de celui de sa prédécesseure, en raison de ses origines et sa longue carrière sur le terrain.

« Je souhaite avoir un style qui tient compte de mes origines, de mes racines, qui viennent des caisses, de la base du mouvement. Ca va être un leadership qui va se rappeler de ses origines et ce sera une source de différence. »

Le président élu a aussi abordé deux enjeux délicats au sein du mouvement, soit la question des ristournes et les problèmes informatiques.  

Sur les ristournes, il a fait savoir qu'il allait s'assoir avec les délégués des caisses pour bien positionner l'évolution des ristournes, qui pourraient être collectives, individuelles, ou en fonction du nombre de produits détenus par le membre, et tout en tenant compte de la solidité financière de la coopérative.